Le monstre

Paisiblement installée dans mon statut de témoin non assisté et béat d’une agitation ambiante, soudain un détail accroche mon œil, mon oreille. Un truc qui cloche, un truc moche, poisseux, sordide et vicelard, qui se baladerait au milieu d’entre les Hommes, dans leur déni le plus volontaire de son existence. Ce truc est une Gorgone,... Lire la Suite →

Publicités

Chapitre 23 : Dans la moiteur confortable de votre cercueil

C'était une nuit sombre et orageuse (1). Vous étiez enroulé dans votre couette, moite et tiède de vos sueurs nocturnes (l'être humain peut transpirer jusqu'à 1,5 litres de sueur en une heure, j'en parle donc souvent). Vous représentiez la version adulte d'un fœtus dans un bocal de formol, ou d'un hareng en saumure. Vous n'aviez... Lire la Suite →

26. Cocorico n’est pas facho

Pour mener à bien mon analyse, ainsi que, peut-être, pour me prouver que je peux écrire autre chose que du sous-Brain Magazine, sauce Vice, supplément indigence intellectuelle, il me faudrait reprendre cette définition de « facho », sérieusement, consciencieusement. Le faire avec méthode, sans cynisme moqueur et son écho méprisant, sans perdre le fil et le peu... Lire la Suite →

Mafia

Elle se tient très droite, le visage livide et sévère. Elle serait jolie sans cet aspect bicolore que lui donne la lumière trop blanche des spots de la salle d’audience. Elle ne fait pas ses quarante-cinq ans, loin de là. Ses yeux grands ouverts sont fixés sur le trio de juges, ce qui l’oblige à... Lire la Suite →

25. Si ton pire ennemi est toi-même, c’est probablement que tu es un gros lâche

Ne tapez jamais dans un moteur de recherche, qu’il revende vos données de navigation à des arnaqueurs gabonais ou qu’il plante des arbres dans une suave fragrance de fleurs de tiaré, les termes « citations » et « ennemi ». Même pas « citations » tout court, la plupart étant faussement attribuées à Winston Churchill, Einstein, ou Simone de Beauvoir, vu... Lire la Suite →

24. L’élégance polie de la popote

C’est en vogue, les régimes alimentaires plus ou moins loufoques, sans viande, sans « produits d’origine animale », sans gluten, sans cuisson, sans féculents, vétustes et sans joie, faïlala. Tout autant que de se foutre de leur pomme, mais que voulez vous, je suis en définitive un être terriblement standard. Chaque obédience tente de convaincre le vulgus... Lire la Suite →

23. Jiminy Cricket et le BDSM

Rappelez-vous, la bite est un chat, mais j’ai omis une précision de poids, c’est que l’homme est un chat attaché à un élastique, plus vous tapez fort pour l’éloigner (pas forcément littéralement, bien que… Merde encore une blague non validée par le Comité de Censure Contre les Fausses Informations et Pour l’Humour Courtois, ou CCCFIPHC,... Lire la Suite →

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer